vendredi 30 août 2013

Aurevoir Tankarpata !

Aujourd'hui, pour Flory et moi, c'était notre dernière journée à Tankarpata. Nous ne pouvons malheureusement pas vous la raconter maintenant car nous avons un bus dans une heure et quart pour Arequipa. ( et nous sommes pressées ! )

Marie et les deux Claires ont été matinale ce matin, le départ pour la Selva était à 5 du matin pétante ! ( pendant que nous nous étions bien au chaud sous nos couettes !) 

Nous partons pendant 4 jours et de ce fait, il n'y aura pas de nouveaux articles d'ici Mercredi car l'ordinateur reste bien au chaud à la Caja magica et de toute façon en pleine nature y'a pas l'électricité !

A Bientot !

 Nine

Un avant goût de fin...

Jeudi 29 août 2013

Aujourd'hui la motivation n'est pas extrême pour aller à Tankarpata: ça sent la fatigue dans les rangs et nous savons que le jeudi il y a peu d'enfants.

Ceci ce confirme quand nous arrivons sur place: per-so-nne! 
Nous nous asseyons donc dehors pour profiter du spectacle des poules et des chiens errants qui se baladent tranquillement... 
L'après midi va être longue....

Au bout d'un moment, Nine et moi décidons de préparer l'atelier abécédaire de demain. 
Pour faciliter sa confection et nous adapter aux plus jeunes, nous avons récolté brochures et photos que les enfants n'auront plus qu'à découper et à coller (c'est plus rigolo et plus facile que de dessiner!)

Nous sommes bientôt rejoints par quelques enfants curieux qui acceptent de nous aider à avancer l'abécédaire. Un mini atelier s'improvise ainsi en attendant l'arrivée des enfants et l'heure de notre activité.


A 17h, une vingtaine d'enfants sont présents pour jouer avec nous. L'atelier commence par du mime. 

D'abord, il s'agit simplement de mimer tous ensemble un animal.
Puis après cette petite mise en jambe, nous distribuons à chaque enfant une image représentant un animal (le pingouin, la grenouille...) 

Les enfants doivent la regarder, et sans dire aux autres ce que c'est, imiter cet animal. Les images fonctionnant par paire, il y a donc deux grenouilles, deux pingouins...aux enfants de retrouver leur paire en observant la façon de se déplacer, les mimiques...! Quand deux personnes croient s'être trouvées elles regardent ensemble leur carte afin de voir si elles ont le même animal.

Ce premier jeu marche plutôt bien, les enfants se prêtent au jeu et la pièce est rapidement envahi d'animaux divers!

La deuxième activité consiste à danser! Mais seulement sur la musique. Si la musique s'arrête, les danseurs se transforment alors en statues. Pour les guider, Marie donne des consignes sur la façon de danser "avec les bras en l'air" "seulement la jambe..." "dos contre dos.." La danse étant très présente dans la culture péruvienne et très appréciée des enfants, les sourires et le partage étaient au rendez vous!

Pour finir... toujours sur la musique, les enfants marchent dans la pièce jusqu'à ce qu'on annonce une couleur. A ce moment là, tous les enfants doivent aller faire un câlin à la ou les personnes qui portent cette couleur sur leur vêtement. Le début est un peu timide, mais très vite les câlins affurent de partout! Plus ça va, plus les enfants se prennent au jeu à tel point que ça finit en grand câlin collectif!

Comme d'habitude, nous terminons l'atelier par un tour des smileys pour savoir comment les enfants se sentent. Dans la plus grande attention de tous (un miracle!) chacun s'exprime (même les plus réservés) Entre ceux:
- qui se sentent très heureux d'avoir fait cet atelier
- qui ont adoré dansé et faire des câlins
- qui sont tristes que ce soit le dernier jour de Clair B, Marie et Claire G
- qui sont déçus de ne pas avoir pu être là à notre goûter d'aurevoir hier
- et qui aiment bien être avec nous...

...les retours sont très beaux et euh...snif....émouvant....

Pour notre dernier jour d'activité toutes les cinq, on ne pouvait pas rêver plus belle journée!












Avant de partir, cerise su le gâteau: nous donnons aux enfants un jeu de société (l'halli galli) offert par les enfants français qui l'apprécient tout particulièrement.

Un jeu d'attention qui consiste à scruter les piles cartes qui se forment sur la table. Dès que 5 fruits identiques apparaissent, il faut être le premier à faire retentir la clochette pour ramasser toutes les cartes.

Les enfants sont ravis! excités, ils veulent tous regarder le jeu et faire sonner la clochette, jamais l'échange interculturel n'aura été aussi concret!














Flory


jeudi 29 août 2013

Le goûter !!!!

Mercredi 28 Août

Ce matin nous sommes retournées à Marcelo's pour prendre les billets pour aller au Macchu Picchu. Puis nous sommes allées acheter les boissons pour le goûter des enfants. En effet, ici la tradition est que les volontaires qui partent préparent le goûter du mercredi. Cette semaine, mis à part nous, deux autres volontaires s'en vont, ce sont donc elles qui s'occupent du gâteau, et nous des boissons.

Après une bonne papa rellena (plat local à base de pommes de terre), nous partons pour Tankarpata. Aujourd'hui nous n'avons pas d'activité de prévue mais cela ne nous empêche pas d'être actives. Deux d'entre nous se retrouvent ainsi à la bibliothèque à étiqueter les livres en vu de l'inventaire, alors qu'une autre aide aux devoirs et que les deux autres participent aux activités proposées par une autre volontaire.

Aujourd'hui c'est le jour de la leçon de lettre, les jeux sont donc thématiques, avec un premier jeu qui consiste en la réalisation du guirlande par association de mots. Je vous explique ça mieux, la volontaire a d'abord donné un premier mot: "rosa", puis les enfants devaient trouver un autre mot commençant par la dernière syllabe, par exemple "salir", et ainsi de suite, avec pour chaque mot, un dessin le représentant. Les enfants ont eu l'air d'apprécier et la guirlande ainsi faite à été affiché sur le mur de Tankarpata.

Le deuxième jeu était un "Tutti Frutti" par équipe, autrement dit un petit bac, pour une lettre donnée, les enfants devaient trouver un prénom, un objet, un animal, etc... commençant par cette lettre.

Après cela ce fut le temps de la "merienda", le goûter, nous nous retrouvons donc tous en cercle, et avant de commencer le goûter les enfants racontent des blagues. Les enfants étant peu nombreux le goûter fut très copieux, avec cakes et jus de fruits.

Ce fut donc une journée bien remplie et très sympathique malgré la boue qui nous a suivie tout le long du chemin aller et retour pour Tankarpata, à cause du mauvais temps... Et oui, la terre battue quand il pleut ce n'est pas toujours terrible.


Claire B

mercredi 28 août 2013

Dessin collectif


Mardi 27 Août 2013




Ce matin, chacune vaque un peu à ses occupations : achats, soins de cheveux, blog, carnet de voyage, mails, etc ... Nous nous retrouvons ensuite pour préparer l'atelier de l'après-midi : choix des musiques et recherche de vocabulaire pour pouvoir réaliser l'atelier. 

Après avoir bien mangé dans le petit végétarien du coin ( mmmmiammm ... ), Marie et Claire G participent à une réunion pour la préparation d'un atelier spécial avec d'autres volontaires : théâtre autour des livres ( vous en saurez plus, plus tard ! ). Nous nous continuons a sélectionner les musiques pour l'atelier. 

Puis c'est parti, on prend l'Impérial, direction Tankarpata ! 

A notre arrivée, il faut, dans un premier temps, chercher les enfants (qui n'ont pas de devoir) dans tout les petits recoins pour les prévenir de la réalisation de l'atelier ( et ça prend du temps, car tant que l'activité n'a pas commencé les enfants sont toujours en agitation de droite à gauche ).

L'activité d'aujourd'hui est basé sur la réalisation d'un dessin collectif. Nous trouvions cela intéressant car les enfants aiment beaucoup dessiner mais généralement chacun de leur côté, et si, par malheur, quelqu'un d'autre ose poser une trace sur leur feuille, c'est une catastrophe ! C'est aussi un bon moyen de leur permettre de s'exprimer .

Nous commençons par un petit échauffement : nous devons tous faire comme Marie qui effectue des mouvements des doigts, des poignets, des coudes, des bras, puis de tout le corps.

Ensuite nous nous plaçons tous autour d'une grande feuille, sur des tapis. Chaque enfant choisit son crayon qu'il devra garder tout le long de l'activité. 

Le jeu est simple : quand il y a de la musique, on peut dessiner. Puis quand elle s'arrête, on se déplace tous d'une place sur la gauche de façon à se trouver face au dessin de la personne d'avant. On peut alors continuer le dessin de la façon qu'on souhaite et d'après l'inspiration que nous amène la musique.
Pour cela, nous avons choisi des musiques bien différentes, support à la découverte de nouveaux horizons, de nouvelles formes, de nouveaux mouvements.

Ainsi, nous arrivons à la fin à une oeuvre collective où chacun à pu mettre sa trace, poser son imaginaire, s'exprimer à chaque endroit.  

L'activité se déroule dans une bonne ambiance. Pour certains, il est difficile d'arrêter en cours de leur réalisation quand il faut changer de place mais avec nos interventions, ils arrivent à lâcher leur production pour aller de l'avant. Au fur et à mesure, les dessins sont complétés, modifiés, nourris, colorés etc ...
Jusqu'au moment où nous avons l'impression que cela tourne au défouloir. Les enfants ne dessinent plus, ils gribouillent ! L'activité est-elle trop longue ? Est-ce un moyen pour eux de libérer des tensions ? Dans tout les cas, nous décidons de se prendre au jeu et de gribouiller à notre tour, mais pas des lignes droites abruptes, plutôt de grands cercles douillets, qui sont repris par les enfants et nous finissons par cette touche de coopération ! 

Le dessin terminé, les enfant sont déjà debout, éparpillés dans la pièce. Nous décidons de faire une danse afin de leur permettre de bouger et en même temps pour les canaliser. Cela fonctionne plutôt bien, ils re-rentrent dans l'activité. Cela nous permet par la suite de leur proposer d'écrire - dans le calme- leur nom sur la production ! 

L'activité étant terminé, normalement c'est le nettoyage du centre. Malheureusement nous avons pas d'eau à disposition, alors le grand ménage se fera un autre jour ! 


Nine

mardi 27 août 2013

Equations, origamis et informatique.


Lundi 26 Août 2013


Cette après-midi nous montons à Tankarpata pour aider les enfants à faire leurs devoirs à la bibliothèque, à l'exception de Marie qui a pour mission que les mains, les dents et la frimousse des bambinos soient propres avant d'entrer (bref elle était a lavatorio).

A la bibliothèque j'étais de mission équations mathématiques avec une petite demoiselle tandis que les filles ont tenté de cadrer  un groupe de garçons pas vraiment décidé à faire leurs devoirs. Au bout d'un certain temps, quand tout espoir semblait vain, Flory a réussi à les passionner en faisant un origami. Et hop en deux temps trois mouvement elles ont improvisé un petit atelier pliage de papiers pour faire des grues et des bateaux.  Finalement il en faut peu pour satisfaire un  enfant.

Ensuite le groupe des anglais qui ont travaillé toute la semaine à la confection d'une salle informatique, ont invité tous les enfants et les volontaires à visiter la-dite salle. Eduardo a édicté les règles d'utilisation de cette salle. Puis elle a été baptisée en bonne et due forme avec une bouteille de champagne et la journée s'est finie par un goûter offert par le groupe des anglais, de la musique et des remerciements. 

Claire G.

  

lundi 26 août 2013

Ausangate

Samedi 24 et Dimanche 25 août

La question est : où sommes nous allées ? Machu Pichu, la forêt Amazonienne, Aréquipa (le canion del Colca), ou un autre lieu touristique?

Et bien rien de tout ça! Grâce à Nine et son insistance auprès d'une agence de tourisme nous avons découvert une petite montagne de 6380m d'altitude non loin de Cusco, et vide de tout touriste!!

Avant de commencer notre récit veuillez cliquer sur ce lien pour vous mettre dans l'ambiance du week-end :http://www.youtube.com/watch?v=y18JVZ6Xanc

Je vous raconte un peu mieux tout ça :

Nous sommes partis samedi matin à 8h15 de Cusco en direction d'un petit village du nom de Tinke. Le voyage en lui-même en valait la peine : il a duré un peu plus de 3h. Au début rien de particulier, puis la pluie est arrivée...ensuite la neige...là le bus c'est arrêté...seul son essuie-glace de droite fonctionnait et le copilote devait sortir pour enlever la neige du pare-brise pour que nous puissions continuer à avancer bien lentement...ils semblait que les freins aussi n'étaient pas très en forme...mais nous ne nous inquiétions pas trop parce que les chauffeurs étaient absolument mort de rire, l'un étalé sur l'autre pour lui enlever la buée du pare-brise tout en roulant et rigolant. A ce moment la fille de l'agence qui nous accompagnait nous a dit avec un grand sourire qu'aujourd'hui était le jour où tout pouvait arriver...yahou!!

Nous avons retrouvé au village de Tinké notre guide cuisinier, Cyrilo, qui allait nous accompagner tout au long du séjour. Nous sommes allées, sous la pluie, chez lui prendre un petit déjeuner (il était déjà midi), avant de quitter la fille de l'agence qui nous accompagnait. Quand elle est partie et a ouvert la porte nous avons alors vu que la pluie s'était transformée en gros flocons de neige...c'était magnifique!! Notre guide nous a alors proposer de manger en attendant que la neige se calme...selon lui tout devait s'arranger vers 13h.
Il nous a alors cuisiné des supers spaghettis avec une sorte de sauce bolognaise sans viande dans sa petite maison, où sa cuisine était constituée uniquement d'un réchaud et d'une petite bonbonne posées sur le sol (soit la terre battue).



La neige ne s'arrêtant pas nous sommes parties à 15h...mais pas n'importe comment: d'abord à pied, puis...à cheval, équipées de magnifiques capes de pluies bien colorées, de nos plus grosses écharpes, bonnets et chaussettes!!! Oui tous les habitants que nous rencontrions sur notre chemin rigolaient en nous voyant.

Ah oui petite précision, dans les recommandations de l'agence était écrit de prendre des habits légers pour la journée, nos maillots et de la crème solaire...conclusion : nous avons eu très très froid!

Nous avons fait 3h de route au milieu du brouillard et de la neige chacune sur un cheval accompagnées du propriétaire des chevaux (qui ne parlait quasiment que le Queshua) et de Cyrilo. Ces deux derniers étaient à pied, et même si l'un était en sandale (toujours dans la neige), ils marchaient très vite. Il faisait un froid glacial, nous étions épuisées par le froid , mais heureuses d'être ici seules au milieu de nul part.

Nous nous sommes ensuite arrêtées pour nous reposer dans une petite maison, constituée de 3 parties, qui appartenait à notre guide. Nous sommes vites montées nous blottir sous les couettes avant que notre Cyrilo ne nous monte du pop-corn et du thé bien chaud. Il fallait nous voir à 5 sous les couettes d'un lit deux places essayant de se réchauffer avec nos tasses de thé...heureuses d'être ici! Nous avions rarement autant appréciées le thé et les pop-corn.
Nous avons ensuite mangé un bon plat préparer par Cyrilo et étendu nos vêtements mouillés avant de s'endormir, espérant qu'il ferait plus chaud le lendemain.

Dimanche : il faisait déjà plus beau. Mais il y avait toujours de gros nuages et de la neige partout. Nous avons alors petit déjeuner du pain et des pan-cakes fait par Cyrilo....ils étaient délicieux. Nous sommes ensuite parties à pied vers des sources chaudes. Nous avons marché 2h dans la neige et traversé des troupeaux de lamas et d'alpagas avant d'y arriver. Petit à petit les nuages s'en allait pour nous laisser découvrir le mont Ausangate...c'était magnifique, il y avait tellement de neige que l'on devait porter des lunettes pour ne pas se brûler les yeux.

Mais qu'est-ce que las Aguas Caliente? C'est un petit bassin où se rejoignent une source d'eau brûlante (venant d'un volcan) et une source d'eau glacée formant ainsi un bassin d'eau plutôt chaude où nous avons pu nous baigner...entourées de paysages enneigés...incroyable!


Nous sommes ensuite redescendues pour retrouver les chevaux et redescendre là où nous avions dormi pour manger une bonne soupe et un riz cantonné péruvien (arroz chauffa) préparé par Cyrilo.
Ensuite nous avons repris le chemin du retour jusqu'à Tinké à cheval. Les nuages étaient partis et nous laissaient découvrir des paysages splendides...du bonheur. A cela se rajoutaient les petites rivalités entre nos chevaux, ce qui mettait de l'ambiance dans notre parcours.


Nous sommes arrivées à Tinké au moment d'un mariage, tous les habitants étaient en fête, en habit traditionnel, c'était très animé.

Nous avons alors repris le bus pour Cusco (dans de meilleures conditions qu'à l'allé) pour arriver ici aux alentours de 19h30. Nous étions bien fatiguées de ce week-end mais très heureuses du voyage!! Il ne nous reste plus qu'à aller à la laverie pour nettoyer toutes nos affaires pleines de boues.

Bonne journée!!

Marie











P.S : devinez d'où à été prise cette dernière photo?

dimanche 25 août 2013

La chute...

Vendredi 23 août 2013

Haha me voilà! Vous l'attendiez l'article du vendredi hein vous l'attendiez??? 

Bon, en fait je ne me leurre pas, je sais que vous êtes surtout en attente de notre superbe récit du weekend, mais va falloir patienter encore un tout petit peu....

Respiration...
Concentration....
Vendredi....Que c'est-il passé vendredi??

Ah oui, nous avons acheté les 22 cartes postales pour les kiss kiss bankers, (ben non on vous a pas oublié!) puis le groupe c'est divisé: d'un côté certaines ont continué leurs achats de cadeaux, tandis que d'autres sont allées se faire des atébas place San Blas à Cusco 
(qui? qui? qui? Surpriiiise!)

L'après midi...était...
moins fun...

Je plante le contexte. Imaginez:
- un jour de fin de semaine
- un bouleversement d'emploi du temps pour les enfants: l'atelier théâtre du jeudi a été déplacé au vendredi à la place de la danse tant appréciée des enfants. Nous avions donc ce jour 2 ateliers: l'abécédaire puis le théâtre.

Remémorez vous:
- la "mouvance", le dynamisme des enfants, voire l'excitation qui dégénère facilement
- notre niveau d'espagnol limité
- le manque de cadre et de repères pour ses enfants, et de ce fait, notre difficulté à en poser un.

Faites un méli-mélo de tout ça et vous obtenez:
- un atelier abécédaire relativement correct, même si nous sommes en retard (il nous reste qu'une séance et on en a seulement 15 lettres d'effectuées)

- un atelier théâtre pour lequel une vague d'enfants (une trentaine) est spécialement arrivée pour danser; plein de petits de 2-3 ans, et des difficultés à gérer la situation... 



Nos mots et nos faits n'ont pas de prise, c'est le bazar, nous passons par la phase découragement, puis désespoir, fatigue...

Heureusement, à la fin de la journée tandis que les enfants s'en vont, certains restent nous consoler par un câlin collectif!




Flory

vendredi 23 août 2013

Marché et Tankarpata

Le 22 août 2013

Ce matin nous sommes allées au marché artisanal de Cusco, sur les conseils de Marie qui y avait été la veille. Nous y avons fais de nombreux achats, à tel point que nous risquons de ressembler à des Mères-Noël à notre retour.

Avant cela, nous sommes allées à Marcelo's l'agence de voyage, pour voir ce que nous pouvions faire ce week-end. Au départ nous avions prévu d'aller à Arequipa, mais en deux jours, cela nous a semblé un peu rapide et nous nous sommes finalement décidé pour une autre destination. Je vous laisser la surprise de voir ce que sera notre voyage avec l'article et les photos de lundi.

L'après-midi a Tankarpata a été plutôt calme, nous n'avions pas d'activités de prévues et il y'avait très peu d'enfants, apparement le jeudi l'église fait concurrence à CooperarPeru. L'après-midi a été tellement calme, que nous avons fini sur le toit à scier une plaque en bois, pour faire un panneau avec le nom de l'association.

Voila, ce fut notre journée du jeudi.


Claire B

PS: Désolée pour la manque de photos, promis on se rattrapera avec les photos de ce week-end

jeudi 22 août 2013

Masajes , Masajes

Mercredi 22 Août .

Matinée plutôt tranquille où chacune vaque à ses occupations ( plutôt tourné autour de la découverte de nouveaux marchés ! Sauf pour Claire G, la plus sérieuse, qui s'occupait de nourrir ce petit blog ) . 

L'après-midi à Tankarpata se divise en 3 temps :

En premier lieu, c'est la leçon de lettres, animé par d'autres volontaires, autour du jeu du scrabble. Je ne pourrais pas vous en raconter le déroulement car j'étais dehors avec Claire G a trier les brosses à dents au lavatorio ( Vous me croirez peut-être pas, mais c'est une épreuve ! )

Ensuite, c'est à notre tour :) ! Nous avons un temps de 20 minutes pour faire de la "relaxation". Nous avons mis en place un petit temps de "massages collectifs" enfin de montrer - proposer un temps - aux enfants qu'on pouvait prendre soin de l'autre, mais aussi, à son tour recevoir de l'attention, de l'affection. Proposer cette exercice pouvait aussi être risqué avec des enfants qui sont souvent brusques, dans l'agitation, mais on voulait le faire.
Et on a eu raison ! Les enfants sont restés calmes et pausé ( il y a eu quelques débordements mais rien de bien méchant ) bienveillants envers l'autre. Des enfants, qui peuvent être assez souvent dans l'impulsivité, donnaient avec une grande douceur.


Eduardo prend le relais pour faire une autre activité autour de la sensibilité du dos. Il y a 4 équipes. De chaque équipe, un enfant et un volontaire se lèvent. Et là différentes micro-épreuves s'enchainent, le volontaire doit faire deviner un mot, un dessin à l'enfant en lui dessinant dans le dos.

Et puis comme on est mercredi après-midi, c'est la présentation des nouveaux volontaires. ( Et il y en a beaucoup ! )
Trois nouvelles sont présentes pour travailler auprès des enfants via les activités déjà organisées et un groupe de jeunes venant tout droit d'angleterre mène un nouveau projet : Celui de mettre en place une salle meublé d'ordinateur pour les enfants. C'est donc à leur tour de répondre à toutes les questions des enfants et de danser avec eux. 

Et comme vous l'avez surement deviné, la nuit est tombé depuis un petit moment, et on rentre tranquillement dans le petit froid du soir! 

On finira par un repas tranquillou à la Caja magica pour pouvoir travailler en même temps l'activité du lendemain basé sur du théâtre. Cependant après avoir bien travaillé, nous apprenons que nous n'aurons pas le temps prévu à la base pour pouvoir la réaliser car les nouveaux volontaires ont besoin de temps pour mieux se présenter aux enfants. Ce n'est pas grave, l'activité est reporté au Vendredi. 

Buena Noche !


Nine



mercredi 21 août 2013

Journée ryhtmée


Mardi 20 Août 2013

Aujourd'hui notre mission est de faire un atelier sur la communication : nous choisissons de nous axer sur le principe suivant : Pour que la communication puisse s'établir il faut faire attention à l'autre.

1er exercice : Le jeu du bonjour. Le principe est simple, nous marchons dans la pièce et au "clap" il faut s'arrêter et dire bonjour à la personne la plus proche de soi. C'est un jeu court qui permet d'entrer doucement dans le vif du sujet.




2ème exercice : Le Zim-zim 
Chaque enfant a un signe qu'il a choisi au préalable. Le but est que sur un rythme donné, une personne se présente en faisant son signe puis appelle une autre personne en faisant le signe de cette personne. La personne appelée fait son signe et appelle une autre personne, et ainsi de suite jusqu'à ce que quelqu'un se trompe.
Ce jeu demande de l'attention car il faut retenir les signes des autres et réagir si on est appelé.
Il était un peu difficile pour les enfants car ils étaient un peu jeunes. Néanmoins ils ont essayé sans se décourager et ont retenu les signes des autres ce qui est un très bon début.




3ème exercice : Les questions-réponses.
Un jeu plus adapté à leur tranche d'âge : en fait une personne fait un bruit, rythme, mouvement et tout le monde doit refaire le même. Rires garantis !


4ème exercice: Le chef d'orchestre.

Et pour finir en beauté, un jeu directement copié de nos cours de rythme. Nine était le chef d'orchestre et a fait trois groupes Chaque groupe avait sa propre phrase rythmique, dictée par Nine. Le but est que l'ensemble sonne bien, ce qui n'a pas trop mal fonctionné. 



Dans l'ensemble nous sommes contentes car les enfants sont bien rentrés dans nos propositions et sont sortis de l'atelier contents.


Et comme il ne faudrait pas qu'on se laisse aller, le soir nous sommes allées voir un concert d'un groupe local qui envoie du lourd...Amaru Pumac Kuntur... Et oui la flûte de pan ça peut être très rock !

Claire G.

mardi 20 août 2013

Colliers de nouilles et karaoké

Lundi 19 Août

Au programme de notre matinée : récupération de la fatigue résultant de notre petit séjour à Puno. Nous sommes arrivées à 4h30 à la Caja Majica et avons couru vers nos lits bien chaud (d'autres ont préférées courir vers une douche que nous n'avions pas vue depuis 3jours).
Nous avons donc passé notre matinée à dormir, écrire nos aventures sur nos carnets de voyage, donner des nouvelles à nos familles, se raconter ce que nos différents guides nous ont expliqué de Titicaca...



Nous sommes ensuite parti pour Tankarpata. Aujourd'hui nous n'avons aucun atelier à réaliser. Nine et Claire G sont à la bibliothèque : pour ce qui est d'aider les enfants à faire des mathématiques...pas de problème, mais pour l'espagnol...c'est beaucoup moins évident.


Claire B et Flory sont de salon : elles aident alors, dans un premier temps, les enfants à réaliser des colliers de nouilles. Ici nous pouvons observer pour certains un immense désir d'offrir quelque chose à un membre de leur famille, un ami, un volontaire... 




Ensuite Flory, Nine et Claire G ont participé à un karaoké en espagnol. C'était une véritable cacophonie mais les enfants semblaient très heureux de chanter ensemble


Pour ma part j'étais à la cuisine pour répondre aux désirs des enfants, notamment de ceux qui voulaient absolument du papier cadeaux pour emballer en vitesse leurs petits colliers...




Pour finir la journée à Tankarpata, l'ONG a offert aux enfants des vêtements issus de divers dons. Il fallait voir les enfants, pour une fois il ne manquait personne à l'appel, tous en file et bien sage (car Eduardo leur avait bien fait comprendre que seuls les enfants sages auraient des vêtements). Il y avait des gants, pulls, pantalons, polaires, chaussures...tout le monde est parti avec un petit quelque chose, et tous étaient heureux.







Nous avons alors repris le bus pour rentrer vous donner des nouvelles via le blog et écrire le carnet de voyage du projet. Ensuite, certaines sont allées au restaurant pour fêter le départ de deux volontaires, tandis que pour d'autres c'était encore et toujours du riz.
Nous nous sommes ensuite couchées bien tôt, bien fatiguées.


Bonne journée!!


Marie

lundi 19 août 2013

Vers des contrées z'inconnues...

Quel weekend, alala, quel weekend !!

Ma mission si je l'accepte: vous raconter trois journées intenses de façon synthétique...humm, pas fastoche!

Par où commencer? qu'est ce que je vous raconte et laisse sous silence pour vous en faire mieux profiter à notre retour??

Quoi? Ah oui, vous voulez savoir notre destination d'abord? oui, oui je m'empresse de vous la communiquer: Puno, et le fameux, merveilleux, et fabuleux lago Titicaca, bien sûr!

Je laisse de côté quelques anecdotes telles que:
- notre non nuit dans le bus de Cusco à Puno de 22h à 4h du matin, dans lequel nous nous serions cru au pôle nord.

- Marie et ses intestins qui lui jouent encore des tours depuis la turista, et qui n'a pas pu nous suivre la journée du samedi.

- les toilettes typiques où il nous faut évacuer les déchets en apportant de l'eau avec un sceau 


Samedi matin, après 2 heures tranquilles de bateau : soleil éclatant au rendez vous, et lac bleu à perte de vue, nous avons fait escale sur las islas de los uros, (entendez par là des îles flottantes crées à base de totora, une sorte de roseau amarré à des piquets pour éviter que les îles ne dérivent; chaque semaine, une nouvelle couche de roseaux est ajoutée pour remplacer celle qui a coulé) 

Le sol est très souple, on a l'impression de marcher sur un lit d'eau. Inutile de vous décrire la beauté des paysages et l'émerveillement de chacune, les photos parlent d'elles mêmes... Un seul regret plane dans l'air: c'est trop très touristique! 


Petite promenade sur les radeaux faits à partir de roseaux et de bouteilles en plastique ==>


Seconde étape: l'île d'Amantani où nous attend Fanny, la mère de famille qui va nous héberger pour la nuit. Après avoir fait connaissance avec son mari et ses enfants, nous nous installons dans nos chambres situées au premier étage d'une cours extérieur: les murs sont faits de roseaux ou de bâches, les chambres sont grandes, sans présence d'électricité ni de lumière, avec une décoration soignée. On sent que les pièces qui accueillent les touristes sont moins rudimentaires que les autres pièces où vivent la famille (le sol et les murs de la cuisine sont en terre battues)


Fanny nous sert un bon déjeuner que nous engloutissons (ben oui, il est 15h!) pour repartir de plus belle, grimper jusqu'au temple de pachatata. Une vue magnifique de l'île nous y attend, avec en prime, le coucher de soleil (whouaaah!) Comme le veut la légende, nous faisons trois tours du temple afin d'être béni par Pachatata et redescendons dîner dans nos familles. Avec 4450m d'altitude sur l'île, dès que le soleil se couche nos manteaux, polaires, gants, bonnets, écharpes en poils de lama sont de sorti!



Ce soir c'est fiestaa!!!!!

Mais pas habillé n'importe comment! Pour l'occasion, nous avons revêtu les habits de fête des péruviennes (sorte de grande chemise blanche et épaisse dont le col est brodé de motifs colorés; Puis viens la jupe (très lourde) qui se passe par la tête et se fixe à la taille par une ceinture (nous prenons quelques tours de taille supplémentaire: c'est là qu'on se dit qu'en fait les péruviennes ne sont pas si fortes que ça: c'est leur jupe!!!) Et pour finir, nous revêtons un châle brodé, que les péruviennes mettent sur leur tête et font retomber sur leurs épaules.

La ceinture qui tient la jupe est serrée près du corps telle qu'on a l'impression de porter un corset, c'est plutôt agréable et à en prime la vertu de protéger du froid. 

A la fiesta, les danses avec la famille et d'autres péruviens s’enchaînent,  et on commence à.... avoir chaud!!!! (c'est donc ça leur secret!!!!!)

La soirée se termine sur de beaux moments de partage et de sourires, il est temps de quitter nos habits d'un soir pour nos pyjamas...



Dimanche

Un petit déjeuner à base de sorte de pancakes plus tard, direction l'île de Taquile pour une visite et un déjeuner face au lac (la vie est dur tout de même!)

Après ce bon repas, retour au bateau où nous attend 3h de trajet pour rentrer à Puno (ça tombe bien c'est l'heure de la sieste, et nous, les bercements de l'eau on adore ça!!)

A Puno, nous retrouvons Marie que nous avions quitté la veille car elle était malade. Elle a dormi hier à l’hôtel, mais a vécu en parallèle la même journée que nous aujourd'hui.

Nous faisons un peu de tourisme dans la ville pour nous faire patienter, et prenons un repas chaud dans un bar où nous avons la joie de retrouver des chansons françaises que nous chantons à tue-tête (Jean Jacques Goldman, Tryo, Bob Marley...reggae...)

21h30 décollage du bus pour retourner à Cusco. Arrivée prévue à 4h du matin... Encore un bon weekend!

Flory


Premier atelier de l'abécédaire

Vendredi 16 août 2013



Ce matin a été consacrée à une session shopping dans un des marchés de Cusco. En effet nous avons prévu ce week end d'aller à Puno et sur le lac Titicaca, où, selon les dires des gens il fait très froid. Nous avons donc acheté pull, bonnet, gants et écharpe, de quoi être parées à toute éventualité.



L'après-midi nous sommes allées à Tankarpata, où nous avons commencer à faire l'abécédaire destiné au enfants français. Lors de notre présentation, nous avions montré aux enfants, l'abécédaire fait par les enfants français de la maison de quartier Chantecler, qui avait eu l'air de beaucoup leur plaire.

Nous voici donc pour l'atelier activité manuelle de Tankarpata à proposer aux enfants de faire l'abécédaire retour pour les enfants français. Après des réexplications plutôt laborieuses mais finalement comprises par les enfants grâce à l'aide des volontaires espagnoles nous avons commencer à chercher les mots, un mot pour chaque lettre, représentant chacun une chose typique du Pérou.



Au final, les enfants ont trouvés plusieurs mots représentant des choses typiques et ont commencé les dessins, je vous laisse la surprise de voir, à notre retour, l'abécédaire complet.

Après notre atelier d'activité manuelle, les autres volontaires ont proposé un jeu, sorte de chaise musicale, mais où tout le monde devaient s'asseoir sur un nombre de chaises de plus en plus restreint.
Après cette journée à Tankarpata, nous sommes allées à la réunion planifiant la semaine prochaine, puis nous nous sommes dépêchées de manger pour aller prendre notre bus de nuit direction Puno


Claire B

vendredi 16 août 2013

2 en 1 !

Mercredi 14 Août

Le matin, on se réveille plutôt tranquillement, chacune a son rythme. Nous nous retrouvons ensuite pour travailler l'activité de l'après-midi.
Tout les mercredis après-midi a lieu une activité particulière : celle portant sur « el comportamiento » et dirigé par Eduardo ( souvenez vous on vous en a parlé mercredi dernier ) . N'étant pas présent ce jour là, nous devons nous occuper de ce temps d'activité qui dure 20 minutes. Dur, dur nous ne savons pas trop quoi faire, des idées, on en a mais on est pas sûre que cela convienne aux enfants.
C'est là qu'intervient l'expérience des filles dans l'animation ! Nous avons trouvé un jeu, celui dû : «  Dessine une belle lune » ( désolé je ne connais pas le nom exact !)

Le principe est simple : Le maître du jeu commence, il demande a une personne de lui passer un crayon ( pour dessiner la lune ) et en réponse de ce geste lui dit : «  Merci » , «  Gracias » en l'occurrence. Il dessine alors une lune dans le vide avec le crayon , «  Oh quelle belle jolie lune ». Il passe ensuite le crayon à son prochain. Si celui-ci, même si il a beau faire la plus belle lune dessinée dans le vide mais qu'il n'a pas dit «  Gracias » ( lorsqu'on lui a passé le crayon, vous suivez ? ) et bé, sa lune n'est pas une belle lune !



Les enfants accrochent vite, et veulent trouver la solution ! Il a fallu plusieurs tours et des «  Escuchais » multiples ( « Ecoutez » ) avant que les premiers ne trouvent la solution ( Ils en étaient très fiers d'ailleurs ! ). Certains ont essayé de dessiner la lune dans tout les sens … mais en Vain ! Quand on a laissé tomber le suspens et donner la solution : c'était l'étonnement pour certains!

Pour que la lune soit belle, il fallait dire quoi ? : «  GRAAACIIIASSS ».

L'après-midi c'est suivi par la présentation d'une nouvelle volontaire Julia et de la Merienda ( «  Le goûter » ) préparée par une autre volontaire : pomme / banane avec du chocolat ! Miam ( ça nous a tellement donné envie qu'on s'est préparé le même dessert le soir même! ) . ( Oui , Oui, Hier soir on a fait les gourmandes ! )


Jeudi 15 Août :

Ce matin, on se lève tôt ---> Direction le marché artisanal de Chinchero ( à 1h de route de Cusco) pour acheter des Cadeaux ! ( On dira pas pour qui , héhé hé ^^ ) .

Bon arrivé là – bas, grosse déception ( On fera plus confiance à Mr Routard dorénavant ) Pas de marché, il n'est présent que le Dimanche.

Bon Qu'est ce qu'on fait ???

Finalement on discute avec des Péruviennes qui nous amènent dans leur centre artisanal. On est invité à participer à une présentation sur la fabrication des tissus provenant de la laine d'Alpaca et de Lama. On découvre comment la laine est colorée, à partir de quelles substances ( que des produits 100% naturels ), et comment elles tissent. On est ravie, on est pas venu pour rien, l'ambiance est très sympa. ( On nous a même offert un mathé de Coca … mmmh ! )




Puis ensuite, on farfouille à travers les stands pour découvrir les différents produits. On sait plus où poser nos yeux, tout est beau et donne envie de revenir avec 6 bagages en soute !

Par la suite, nous décidons de faire une petite balade pour rejoindre le lac de Chinchero. Par là, nous découvrons la campagne péruvienne, ses vaches, ses moutons, ses ânes etc …



Et puis il est temps de rentrer sur Cusco pour ne pas etre en retard à Tankarpata ! ( Heureusement nous avons préparé notre activité la vieille ! )

Cet après-midi nous avons une heure pour présenter une activité autour du théâtre.

Nous avons mis de côté les activités portées sur l'imaginaire pour privilégier de petits jeux simples afin de permettre aux enfants de rentrer plus facilement dans l'activité. ( Notre difficulté à bien parler espagnol, la mouvance des enfants, la cadre difficile à poser ne sont pas propices à ce genre d'ateliers).

Nous scindons donc l'atelier en 3 temps ( hors temps d'accueil et fin d'atelier ) :

  • le jeu des 3 espaces : nous divisons la pièce en 3 espaces : Dans un premier temps , chaque espace est représenté par un animal : en se déplaçant dans la pièce , au fur et à mesure, nous devons prendre diverses postures d'animaux: nous essayons alors l'éléphant , le lama, le chien, le chat , l'oiseau, le serpent … etc ! Les enfants adhèrent et jouent le jeu ! La pièce est alors rempli de divers animaux plus ou moins féroces ! Cela devient plus compliqué lorsque l'on fait les étapes de la vie ( bébé, adulte, personnes âgées ) et divers environnements ( désert, forêt, neige) . Ces derniers étant plus vastes, les enfants ne savent pas quoi faire.

  • le 1,2,3 émotions : C'est sur le principe du 1,2,3 soleil , mais, a la fin, le mettre du jeu donne une consigne «  Joie, Peur, Colère.. ect... » et les enfants doivent alors adapter rapidement leur posture et mimiques puis ne plus bouger ( sinon retour à la case départ ) . Nous sommes ravies les enfants s'impliquent, s'expriment et respectent les règles !


  • le Cri de guerre : Il y a deux équipes, face à face, séparées par une ligne qui s'affrontent. Dans chaque équipe , il y a le chef ( qui est temporaire ). Le chef fait un mouvement associé à un son et derrière toute son équipe doit reproduire en cœur sa production. Se fait alors comme un question – réponse entre les deux équipes.
    Pour lancer le jeu, nous commençons par être les chefs. Les enfants enjouées suivent, mais il faut quelques essaies avant d'avoir une certaine union. Une fois que nous sentons une certaine dynamique se mettre en place, c'est au tour des enfants. C'est un petit peu compliqué : trouver une idée, être face aux autres, se lancer , se lâcher, faire du bruit ( dans cette situation c'est compliquée mais je vous rassure habituellement ça l'ai beaucoup moins ^^ ) Certains reviendront même faire le chef une deuxième fois ! On voit quand même que les enfants au fur et à mesure prennent de l'assurance ( sans débordement) . Des volontaires se joignent même au jeu ! Il y a une bonne dynamique.

A la fin du jeu, nous avons eu de bons retours des enfants et des volontaires ( malheureusement certains ont dû partir entre temps alors l'effectif est un peu réduit). Ils ont aimé jouer avec nous et en redemandent ! Quoi de mieux ? Nous sommes ravies !



PS : désolé pour la qualité des photos avec les enfants mais nous arrivons pas à régler l'appareil pour avoir des photos correctes :-/

mercredi 14 août 2013

Notre première fois...

13 août 2013

Today, est un grand jour: it's notre first atelier de psychomotricité avec los ninos de Tankarpata!

La journée commence par une grass' mat' (ben tiens!) car c'est bien connu, un cerveau bien reposé est plus efficace pour fignoler la préparation de l'atelier, l'apprentissage du vocabulaire espagnol qui l'accompagne, et le choix des musiques.


Au programme donc, un atelier d'expression corporelle avec des ballons de baudruches achetés par l'ONG (car pour en trouver ici, autant chercher une aiguille dans une botte de foin!)

Première découverte: les ballons sont minuscules (gonflés, ils font la taille d'un poing fermé)

Premier réajustement: il va falloir ré-imaginer un exercice car ils sont trop petits pour l'utilisation que nous voulions en faire.

Deuxième découverte: Il n'y a que deux enfants!! (comme ils viennent quand ils le souhaitent, il peut y en avoir 40 comme...2..!!)

Deuxième réajustement: "esprit, esprit, imagination, imagination, es tu là?"


Assis par terre en cercle, nous commençons la séance par un tour des prénoms. Puis nous posons quelques règles de bases, et à l'aide de smiley proposons aux enfants de nous dire comment ils se sentent aujourd'hui (content, normal/neutre, pas content/triste...) 

Cette rentrée en matière se passe plutôt bien; moi et Nine nous mettons en duo avec chacune un enfant, tandis que Claire B est à la sono, Claire G fait des photos (et Marie est à la caja majica)


Troisième découverte: les enfants arrivent au fur et à mesure. Forcément ils veulent tous un ballon, souhaitent eux aussi le personnaliser (alors que nous sommes passées à autre chose avec les enfants qui étaient déjà présents), et nous retrouvons vites débordées! 
Déjà, lors de notre semaine d'observation nous avions remarqué que tenir un cadre était très compliqué pour les volontaires espagnols....nous, c'est...comment dire? folkrorique!

Bref, cahin, caha, la séance se termine, avec tout de même de beaux moments de partage !




[Parenthèse santé: La turista ne nous aura pas, haha!! Marie et moi l'avons vu, l'avons vécu, et l'avons vaincu!]




Flory

mardi 13 août 2013

Tankarpata à 3

Le 12 août 2013


Aujourd'hui nous sommes allées à Tankarpata, mais seulement à trois, puisque Flory et Marie étaient malades. Du fait de cet effectif réduit nous n'avons pas pu prendre de photos.
Pour les enfants de Tankarpata, les vacances se sont finies et l'école a recommencé lundi, ce qui fait que les enfants étaient moins nombreux et plus jeunes. Les enfants, cet après-midi ont eu leçon de mathématiques, avec petits jeux, et ateliers fabrication de fleurs avec des bouteilles d'eau en vue de décorer l'écoparque, le parc de jeu pour enfants fait par des volontaires en matières recyclées.


Etant donné l'absence de photos pour la journée de lundi, faisons un petit récapitulatif de la journée d'hier, dimanche.

Hier, dernier jour de notre billet touristique, nous sommes allées visiter Ollataytambo, un site de ruine (pour changer), très chouette, une vraie forteresse, avec encore beaucoup d'escaliers. Et pour là, on a des photos !



Et après nous sommes allées visiter les salineras qui produisent un grande partie du sel nécessaire au Pérou. Il faut dire que les salineras sont relativement étendus. En tout cas cela donne un très joli paysage, et il a été très agréable de les longer jusqu'à la route pour prendre la route pour Cusco.


Claire B


P.S : Nous avons des petits soucis de connexions internet ce qui fait que nous allons avoir du mal à vous donner des nouvelles de manière aussi régulière qu'avant. Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien!!